Ingrid Sparbier

Guide du Pays Cathare

CONFERENCIER

Accompagnatrice en Montagne 

 

Guidage, conseil, traduction

La Fermette, 09500 Rieucros,

France          tél :

+33-5- 61 68 29 14

e-mail : sp.ingrid@wanadoo.fr

site: www.guide-sud-france.com

N° Siret: 349 212 191 00036

 

ACCOMPAGNATRICE en MONTAGNE

Ingrid Sparbier, guide du Pays Cathare
Sud de France

Catharisme

La Création de l'Homme - version cathare

Tribunal de l'Inquisition - musée Hurupel à Minerve
Tribunal de l'Inquisition - musée Hurupel à Minerve

 

 

Etant « guide du pays cathare », je suis amenée à parler du catharisme – comme cette semaine, où je vais rencontrer mon groupe à Lastours.

 

Pour se faire une idée en quoi consiste la religion cathare, la foi cathare, j’aime raconter la création des hommes – version cathare.

 

Les cathares s’appuyent sur le Nouveau Testament, le message du bon Dieu qui n’est qu’Amour. Ils ne retiennent que quelques textes choisis de l’Ancien Testament, qui parle du mauvais Dieu.

Ainsi, les cathares n’ont pas l’histoire d’Adam et Eve. Alors, il faut bien trouver une autre histoire de la création.

 

Les registres de l’Inquisition nous renseignent sur leur façon de voir les choses.

 

Le dieu étranger, Satan, était l’artisan du monde. C’est lui qui le créa. Le monde est aussi considéré comme étant l’enfer. Le bon Dieu règne au ciel, au paradis.

Le mauvais dieu fit des statues en terre qu’il ne pouvait animer. Alors, il s’introduisit au ciel, persuada des esprits (des anges) à venir avec lui sur terre. Ils tombèrent à travers un trou,  et furent enfermés dans une tunique d’oubli (leur corps). Il n’y a pas de différence entre hommes et femmes, sauf leur corps, œuvre de Satan, et tous sont animés par une étincelle devine. Ils sont condamnés à aller d’une tunique à l’autre jusqu’au jour où Dieu les pardonnerai et les ramènera au ciel. Ceci devient possible du moment où ils reçoivent le consolament (l’unique sacrement des cathares) de la main des Bonshommes. « Le bonhomme fait ce qu’il peut, et Dieu ce qu’il veut ».

Les cathares étaient persuadés que toutes les âmes allaient être sauvées à la fin. Et le monde, qui ne pouvait durer pour toujours, verra une catastrophe terrible comme c’est marqué dans l’Apocalypse.

 

Source :

Déposition de Pierre Maury 1323 dans le Registre de l’Inquisition de Jacques Fournier, évêque de Pamiers.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0