Ingrid Sparbier

Guide du Pays Cathare

CONFERENCIER

Accompagnatrice en Montagne 

 

Guidage, conseil, traduction

La Fermette, 09500 Rieucros,

France          tél :

+33-5- 61 68 29 14

e-mail : sp.ingrid@wanadoo.fr

site: www.guide-sud-france.com

N° Siret: 349 212 191 00036

 

ACCOMPAGNATRICE en MONTAGNE

Ingrid Sparbier, guide du Pays Cathare
Sud de France

Guy Reibel: jeux vocaux

Guy Reibel à Foix
Guy Reibel à Foix

A la mi-novembre, j'ai participé à un stage de Guy Reibel sur les jeux vocaux à Foix (Les forges de Pyrène, Montgaillard). Ce fut une expérience remarquable. Ce monsieur de 74 ans nous a introduit avec beaucoup d’énergie dans cet univers complexe qu’est la musique contemporaine. A travers différentes manières de jongler avec des sons émis par les chanteurs amateurs aussi bien que professionnels, M.Reibel a su faire profiter ces expériences aussi bien aux chanteurs qu’aux chefs de chœurs.

 

Il y avaient différents jeux comme celui des langages imaginaires : chanter/parler avec des sons soutenus par tout le corps et animés par l’intensité du geste.

Parmi les premiers jeux vocaux sont les accords libres. Chacun chante la note qu’il veut, ce qui donne une masse sonore impressionnante (on était environ 55 personnes, donc 55 sons). On n’arriverait pas à écrire ces harmonies et ces timbres très complexes. Puis, on s’est partagé en 2-3 chœurs. Les sons et sonorités furent très riches. « Cette polyphonie est dans l’air du temps. Le monde actuel est prêt à les entendre. Chaque fois, c’est un moment unique. C’est beau ! » Reibel ne manquait pas de nous encourager tout au long de cette journée.

 

Pendant les concerts, on devrait alterner ces jeux et la présentation d’œuvres classique. Le contact avec le publique serait tout autre, beaucoup plus direct.

 

On a mis tout cela en mouvement. En marchant, on a frotté les différents sons en passant à côtés des uns et des autres. Chacun a gardé le même son pendant l’exercice. Puis, on a varié les accords, en chantant des lignes de notes, en changeant l’intensité de la note, en ralentissant ou en accélérant.

On a fait aussi des essais en prononçant des parties d’un poème.

 

La musique doit jaillir. Les notes ne sont que la conséquence de la musique. L’écriture est très limitée, et les compositeurs manquent d’un système ou des conventions pour noter cette musique nouvelle. Il y a une musique universelle avec ses rythmes qui est émidiatement comprise dans le monde entier.

 

Ces jeux demandent aux participants de se lâcher et voir ce qui arrive. Et ce n’est pas toujours ce qu’on prévu.

« L’homme fait des projets, et Dieu rigole ! » disait Guy Reibel.

Écrire commentaire

Commentaires : 0