Ingrid Sparbier

Guide du Pays Cathare

CONFERENCIER

Accompagnatrice en Montagne 

 

Guidage, conseil, traduction

La Fermette, 09500 Rieucros,

France          tél :

+33-5- 61 68 29 14

e-mail : sp.ingrid@wanadoo.fr

site: www.guide-sud-france.com

N° Siret: 349 212 191 00036

 

ACCOMPAGNATRICE en MONTAGNE

Ingrid Sparbier, guide du Pays Cathare
Sud de France

Pierre Abélard

Détail du labyrinthe de la cathédrale de Chartres
Détail du labyrinthe de la cathédrale de Chartres

L'hiver est pour moi la saison pour lire. Je partage avec vous quelques-unes de mes lectures:

 

Abélard(1079 - 1142), éminent personnage du 12ème siècle, est connu par le grand public surtout à travers son histoire d’amour (pour ne pas dire passion) avec Héloïse.

Il décrivit ses malheurs dans une lettre à un ami (non identifié).

Il y raconta sa vie, parla de sa renommé grandissant dans le domaine de la dialectique. Par la suite, il s’occupa de l’étude et des explications des textes bibliques. « Le crédit du théologien ne parut pas moins grand que n’avait été autrefois celui du philosophe ».

Quand, quelques années plus tard, il présenta oralement son traité de théologie, il donna un exposé rationnel et ordonné de sa doctrine de la trinité, « détaché de l’étude du texte sacré. C’est, au fond, la naissance de la théologie. » (p.383)

 

Mais son attitude lui attira beaucoup d’ennuis : il dit lui-même qu’il était    « dévoré par la fièvre de l’orgueil et de la luxure ». Il fut aussi un intellectuel vif d’esprit, sachant manier les mots et les déductions avec habilité, supposant d’avoir toujours raison. Son comportement fut loin de son idéal : « Les sages chez les Gentils, c’est-à-dire les philosophes, devaient ce nom à leur conduite plutôt qu’à leur savoir » (p.74)

 

Il se présente dans cette lettre comme un fuyard perpétuel, suite à ses différents ennuis.

« Même retiré dans le désert, des disciples enthousiasmés viennent écouter son enseignement, ce qui déchaîne l’envie et la persécution de ses rivaux » (p.387)

Après sa mort, Héloïse fait transférer sa dépouille au Paraclet (où Héloïse sera enterré aussi en 1164). 1817, les restes d’Héloïse et Abélard sont transférés au cimetière du Père-Lachaise, à Paris.

 

Les citations sont tirées du livre :

Abélard et Héloïse

Correspondance chez folio classique, Ed.Edouard Bouyé, 2000 Ed.Gallimard

Écrire commentaire

Commentaires : 0